Souscrivez vos garanties assurance piste
 
Solutions d'assurance pour vos roulages piste moto et auto
 Contactez-nous au 01 39 10 52 03

CONSEILS DE SEBASTIEN CHARPENTIER


Selon le type de stage que vous aurez choisi, vous pourrez apprendre è mieux maîtriser votre machine, perfectionner votre conduite ou affiner votre technique de pilotage.
Sachez que les roulages ne sont pas réservés aux pilotes expérimentés.
De nombreux novices participent aux stages proposés par les écoles de pilotage ou les motos-clubs pour améliorer leur sécurité sur la route.

Rouler sur piste nécessite une légère préparation et quelques connaissances.
Sébastien Charpentier répond aux questions les plus fréquentes.


Comment choisir sa journée piste ?

Sébastien Charpentier :
Tout dépend de ce que vous attendez de cette journée.
Je préconise aux personnes qui n’ont jamais roulé sur piste de se rapprocher d’une école de pilotage ou d’un moto club. Cela leur permettra d’être répartis par groupe de niveau et de rouler plus sereinement sur circuit.
Les écoles de pilotage proposent des cours théoriques et un encadrement professionnel qui permettront d’apprendre les bases du pilotage sur circuit.

Avec quel équipement doit-on rouler ?

Sébastien Charpentier :
Il faut savoir que la plupart des organisateurs de roulage imposent un équipement minimum.
La combinaison en cuir reste la protection la plus fiable.
J’ai connu des chutes dans ma carrière et j’insiste fortement sur le port de la dorsale.
Cela me parait évident mais casque intégral, gants en cuir et bottes de moto sont indipensables.

Faut-il préparer sa moto ?

Sébastien Charpentier :
Nous ne sommes pas en compétition. Pas besoin de de disques carbone ou de passer en pneus slicks si vous participez è une session piste avec votre moto de tous les jours.
En revanche, votre moto doit être en parfait état de marche.
N’oubliez pas que l’adhérence de vos pneus froids est insuffisante pour une bonne accroche. Attendez deux tours de chauffe avant de pousser votre machine et de prendre de l’angle.
N’oubliez pas que zigzaguer ne sert è rien : vos gommes montent en température lors des phases d’accélération en ligne droite et lors des freinages.
Sur piste, vous n’aurez pas besoin de vos rétroviseurs (c’est le suiveur qui doit faire attention è vous, pas l’inverse). Il faudra donc les démonter ou les replier. Recouvrez aussi vos optiques d’adhésif (en cas de chute, cela évite la projection de verre sur la piste).

Quelles sont les règles è respecter sur circuit ?

Sébastien Charpentier :
Le respect de l’autre est primordial sur circuit.
Ne présumez pas de vos forces, ne doublez pas è n’importe quel moment et ayez è l’esprit que vous n’avez pas tous le même niveau.

Respectez les drapeaux pour votre sécurité :
Damier = Un dernier tour avant de rentrer au stand.
Jaune = Danger : ralentir légèrement et ne plus doubler
Rouge = Obstacle : ralentir fortement et rentrer au stand.

Une journée complète de stage génère de la fatigue. Si vous sentez que vous n’êtes plus en mesure de piloter sereinement, arrêtez-vous. La fatigue vous rend moins vigilant et risque de vous faire chuter.

Un dernier conseil ?

Sébastien Charpentier :
Faites-vous plaisir. Les roulages sont faits pour ça. Ne pensez pas è faire un chrono. Prendre une belle trajectoire, avoir le bon positionnement sur votre machine et bien appréhender les virages vous donneront autant de satisfaction.


© 2014 assurance-piste.com - Mentions légales - Charte d'utilisation - Nous contacter - Nos partenaires